Avr 11 2008

[Test Wii et XBOX 360] Bully: Scholarship Edition

YaKaMoNe :: Non classé

Vous travaillez trop dur? Vous aimeriez parfois retourner aux “années lycée” où vous faisiez les 400 coups? Alors ne ratez pas l’occasion de vous frotter à Bully: Scolarship Edition. Sorti il y a un an et demi sur PlayStation 2 sous le nom de Canis Canem Edit (“Les chiens mangent les chiens”), ce titre développé par Rockstar nous revient cette fois-ci sur Wii et XBOX 360.

Le jeu est disponible chez nous depuis le 7 mars dernier au prix de seulement 50€ pour les deux supports. L’opus PS2 est déjà en version Platinium au prix de 20€.

Pour rappel, dans ce jeu, vous incarnez le jeune Jimmy Hopkins qui vient d’être envoyé par son beau-père en pension dans un lycée où les adolescents mènent la vie dure aux pions et à la direction. L’école, appelée Bullworth Academy se trouve être du plus pur style des établissements de la Nouvelle Angleterre et héberge différentes bandes de jeunes. Ainsi on retrouve, dans la pure tradition américaine, les Nerds, les Jocks, les fils à papa, les Blousons Noirs, avec lesquels vous serez amenés à vous battre ou à vous allier pour des coups tordus. Le but pour Jimmy est de ne pas se faire marcher sur les pieds dans ce monde de brutes.


Comme dans tout lycée qui se respecte, il vous faudra suivre assidument les cours. Et sur ce point là, la Bullworth Academy est intransigeante. Il vous faudra donc assister à 2 cours par jour sous peine d’être poursuivi par les pions. Les différentes matières enseignées sont: Français, Chimie, Mécanique, Arts Plastiques, Sport. Pour cette Scolarship Edition seront ajoutées: Biologie, Mathématiques, Musique et Géographie.

Concrètement, les cours se déroulent sous forme de mini jeux nombreux et bien sympathiques et vous permettront de débloquer des bonus pour faciliter la vie de Jimmy dans ce milieu hostile. N’oubliez pas aussi qu’en pension, il y a un couvre-feu instauré à 23H. Enfin, si vous avez envie de vous faire courser par les pions, vous pouvez toujours ingnorer fièrement tous ces horaires mais si vous vous faites attraper vous serez contraints d’aller tondre la pelouse.

En dehors des cours, le jeu se divise en missions principales et en quêtes annexes très variées. Ainsi, vous vous retrouverez à vous infiltrer dans le dortoir des filles, à aider un professeur alcoolique, ou encore à mater les petites frappes du lycée. Durant son temps libre, vous pourrez également aller draguer des filles, trouver des petits boulots pour gagner un peu d’argent, faire du vélo, acheter des fringues, aller à la fête foraine, renforcer vos aptitudes au combat et j’en passe. Bref, la liberté d’action est tout bonnement impressionante. Le gameplay est donc proche d’un Gran Theft Auto. Ici, pas d’armes à feu ou autres vols de voiture mais plûtot battes de baseball, lance-pierres et vols de scooters.



La bande-son genre pop-anglaise remaniée pour cette nouvelle édition est de très bonne qualité, tout comme les voix qui sont en anglais mais sous-titrées pour tous les allergiques de la langue de Shakespeare. Le scénario, lui, a bénéficié de beaucoup de travail et est bien prenant, conduisant à une durée de vie gigantesque.

Autres nouveauté majeure sur la version Wii: une maniabilité totalement adaptée au duo Nunchuk/Wiimote. Dorénavant, il vous faudra secouer les deux manettes pour vous battre. De nouveaux mini-jeux jouables à deux seront désormais disponibles. Vous pourrez également débloquer de nouveaux objets, de nouveaux vêtements et obtenir de nouvelles récompenses. 8 missions inédites ont aussi été ajoutées. Excepté la nouvelle maniabilité, la version XBOX 360 bénéficie des mêmes nouveautés que la version Wi.

Les graphismes, quant à eux, étaient assez moyens sur PS2 mais se sont fait faire un lifting sur Wii et surtout sur XBOX 360. S’ils restent corrects pour la Wii, en revanche ils se montrent plutôt décevant en ce qui concerne la XBOX 360. Par ailleurs, toutes les versions présentent de nombreux ralentissements.

On notera également que même si les temps de chargements ont été raccourcis, ils sont toujours aussi nombreux et que la version XBOX 360 plante assez souvent et comporte beaucoup de bugs. Une mise à jour que vous pouvez récupérer sur le XBox Live était censée corriger cela mais il semblerait que les problèmes soient pires qu’avant. Il serait bien qu’une nouvelle MAJ pointe le bout de son nez.

L’un des tout meilleurs jeux sur PS2 en 2006 nous revient ici toujours en pleine forme. Bully est toujours aussi fun à jouer. Indispensable pour tous ceux qui n’y ont jamais touché. Un jeu qui sort haut la main des sentiers battus. Si vous pouvez acheter les yeux fermés la version Wii (ou même la version PS2), la version XBOX 360 est (pour l’instant) dispensable.

Les plus:

-Une ambiance incomparable

-Grande liberté d’action

-Variété des missions

-Super Fendard!

-La jouabilité sur Wii

-Les quelques nouveautés…

Les moins:

-…mais pas très nombreuses

-Ralentissements récurrents

-Temps de chargement trop nombreux

-Réalisation datée sur XBOX 360

-De scandaleux plantages à répétition sur XBOX 360


5 commentaires sur “[Test Wii et XBOX 360] Bully: Scholarship Edition”

  1. Piou dit :

    ça a l’air d’être vachement original comme jeu en tout cas. j’en avais jamais entendu parler. Merci de nous l’avoir présenté

  2. YaKaMoNe dit :

    Très bon article, vidéo un peu grande mais sinon c’est nikel :D

  3. tieutieu dit :

    Je l’ai sur PS2, c’est fnu! Du GTA dans la cour de récré! \o/

  4. alex dit :

    je narive pas la mission ou on doit protéger erneast merci de me repondre

  5. YaKaMoNe dit :

    Salut Alex,

    Le rédacteur qui a écrit cet article n’est pas présent pour le moment nous ne pouvons donc te répondre :) Désolé

Laisser un commentaire