Juin 17 2009

[Test Xbox 360] Prototype

Editeur: Activision
Développeur : Radical Entertainment
Le site web : http://www.prototypegame.com
Réservé à la vente aux 18+

Se réveiller et ne plus savoir qui on est c’est pas évident mais le faire dans une morgue et découvrir qu’on est infecter par un virus, on peut rêver meilleur situation. Heureusement Alex Mercer est l’élu de notre aventure et au lieu de se transformer en immonde zombie ou monstre il devient un super-héros polymorphe assoiffé de vengeance.

Prototype

Ce scénario de série B et les pouvoirs de surhomme à foison de notre héros pourront-ils permettre à Prototype de lancer une nouvelle licence sur le long terme et pourquoi pas faire une adaptation au cinéma. Tout vous sera révélé dans la suite.

Une histoire de vengeance
Alex est un homme en colère qui souhaite connaître les raisons de son état mais surtout se venger quitte à sacrifier dans l’histoire quelques civiles et le tout sans état d’âme.
Sa court de justice j’appelle New York et l’accusé est Black Watch, branche spéciale de l’armée américaine.
Comme notre homme est amnésique, les développeurs de Free Radical ont eu la bonne idée de distillé les brides du scénario un peu partout dans la ville en absorbant certaines personnages qui ont pris part d’une façon ou d’une autre au complot avec un grand C qui entour la vie d’Alex.

Un air de Zetman
Notre héros est devenu polymorphe suite à sa contamination au virus, ce qui lui confère différents pouvoirs plus ou moins destructeurs que vous devrez acheter en accumulant des points d’expériences via les missions.
Physiquement pour Alex est un mix entre un Altair version urbain pour la capuche et le plan sur les toits de New York et de Zetman le héros du manga de KATSURA Masakazu lorsqu’il a son armure.
En terme de pouvoir, on sent que les développeurs sont fan de comics et je dirais de Spiderman en particulier car on fait vite le rapprochement entre les pouvoir de l’homme araignée et autre Venom et ceux de notre amis Mercer. On peut s’accrocher au mur, transformer ses bras en diverses armes (faux, griffes, marteau et fouet) et effectuer des cascades en tous genres pour se défaire de ses ennemies. Et cerise sur le gâteau vous pourrez prendre l’identité de l’ensemble des personnages du jeu en les absorbant.
Dans les faits et surtout au début de l’aventure lors de la mission d’ouverture c’est assez jouissif d’avoir autant de puissance mais la jouabilité est peu précise et on en vient vite à l’énervement dans certaines missions.

Prototype

Du point A au point B
Les missions sont peu variées et se résument au schéma suivant : Au va au point A d’un côté de la ville pour chercher sa mission puis au point B à l’autre bout pour la faire. Ensuite c’est infiltration souvent facultative et surtout destruction à gogo qui engendre souvent un bordel sans nom.
Mais New York est une grande ville et on se lasse vite de devoir parcourir de longue distance malgré les pouvoirs et autres véhicules disponibles (hélico et tank).
La durée de vie du jeu tourne autour des 8-10 pour l’aventure principale mais vous avez des missions annexes un peu comme dans GTA mais elles ne sont pas très palpitantes (courses dans la ville ou bien destruction en temps limité).

Et la technique alors
Au niveau de l’affichage d’un nombre important de personnages et de véhicules c’est parfait mais par contre les personnages sont globalement laids pour ne pas dire carrés hormis Alex et les principaux protagonistes et je ne parle même pas des décors qui sont du basique de chez basique.
L’IA n’est pas en reste dans ce bilan technique négatif puisque la réaction des civiles et franchement étrange en effet au lieu de fuir il reste à côté des monstres et des mouvements de troupes du Black Watch.
Pour les ennemies la technique est simple “tout le monde sur Alex” mais heureusement en allant assez vite au loin on peut les semer et revenir 2min après sans qu’ils se souviennent de vous.

Le verdict 6/10
Les Plus

  • Enfin un nouveau héros
  • Des pouvoirs à gogo
  • L’assimilation des personnages

Les Moins

  • La technique dépassée
  • Un jeu au final assez fade
  • Une jouabilité peu précise
  • Des missions répétitives
  • Le design du bestiaire

Je suis globalement déçu par Prototype qui s’annonçait pourtant bien et je vais plutôt retourner vers InFamous pour faire le super héros.


Laisser un commentaire