Avr 5 2013

[Test XBOX360] Tomb Raider

Monsieur_Croquette :: Test, XBox 360

coverTR

La next-next gen approchant à grands pas, beaucoup de studios misent sur des remake voire des reboot. Et c’est bien de reboot dont il s’agit : icone glorifiée dans la deuxième moitié des années 90 puis tombée en désuétude comme une vulgaire lofteuse, Lara Croft se voit offrir une nouvelle chance dans cet épisode sobrement appelé « Tomb Raider ». C’est donc au tour de Blogamer de donner son avis par l’intermédiaire de votre serviteur.

larapluie

Pendant ce temps, Lara craft…

Ici point d’archéologue surentrainée, prête à arracher avec les dents la carotide du premiers ours qui passe. Non, nous retrouvons une Lara plus jeune, plus immature, qui viens de terminer ces études et s’embarque sur un cargo pour essayer (et au final tomber en plein dedans) de retrouver le royaume Yamatai qui se trouverai, selon certaines sources, au large du Japon.

Lors de l’approche de ce qui pourrait bien être l’ile de la Reine Solaire, une très violent tempête s’abat sur le bateau, qui coule en quelques minutes. Lara et ses amis sont donc bien vite séparés et Lara n’aura de cesse que d’essayer de retrouver ses copains confrontés (tout comme elle) a une secte d’allumés locale : les Solarii.

Le début de l’aventure commence avec une Lara qui se réveille saucissonnée et pendu par les pieds comme un jésus. La première « énigme » consiste donc a se libérer et a s’échapper le l’endroit peu ragoutant ou vous vous trouvez.

Même si la Lara que nous connaissons n’est pas encore cette intrépide aventurière,  le système d’énigmes qui parsèment votre progression reste assez classique d’un Tomb Raider, et c’est finalement grâce a ces même énigmes, à quelques gunfights biens sentis, et a un scénario convenu mais intelligemment ficelé que la petite-étudiante-anglaise-bien-sous-tout-rapports va progressivement se transformer en distributeur à plombs.

Bien sur, de nouveaux éléments qui font la plus part des jeux d’aventure/action/exploration d’aujourd’hui sont présents: un système d’XP pour acquérir de nouvelles compétences (pas toutes utiles il faut bien le dire) et un système de crafting minimaliste mais ça fait toujours plaisir d’upgrader ses armes (même si c’est d’une manière par hyper réaliste).

Après le très (trop) long tutoriel, on commence a ce poser la fameuse question de l’œuf et de la poule, avec Lara Croft dans le rôle de l’œuf et Nathan Drake dans celui de la poule (vous comprenez que je ne pouvez pas dire l’inverse).

En effet, il était assez évident que la série de Naughty Dog avait pompé une grosse partie de son inspiration dans l’univers Croftien et nous étions en droit de nous demander si au final ce nouveau Tom Raider n’allait pas s’inspirer a son tour de son enfant pour attirer les foules (je vous laisse méditer et prendre une aspirine).

 

laracachée

Back and angry !

Fort heureusement, ce nouveau Tomb Raider arrive a imposer son style sans tomber dans le travers classique du « Hé, c’est pas mal ce qu’ils font à coté ».

Même si l’on aurai préféré des zone d’exploration un peu plus vaste et moins « couloirdisée », ce Tomb Raider fait le job, et même très bien car une fois la partie commencée, on a quand même un peu de mal à la lâcher.

La direction artistique de Crystal Dynamics s’est clairement donné les moyens pour réaliser un retour gagnant: c’est beau (voire très beau sur PC), les paysages sont suffisamment variés pour ne pas devenir lassant et les animations sont très convaincante (surtout celles de Lara).

Chaque joueur pourra aborder ce nouveau Tomb Raider en fonction de son style : les joueurs pressés pourront tracer leur chemin tout en défouraillant des hordes de Solarii prêts à vous faire la peau. Cette méthode vous fera bien sur passer a coté de beaucoup de choses qui font le sel des jeux d’exploration (a savoir mouts trésors, énigmes et BEAUCOUP plus d’XP pour booster votre personnage).

Malheureusement, la durée de jeu n’est pas hyper élevée à cause d’une difficulté qui n’apporte pas un challenge suffisant pour les joueurs les plus expérimentés. Je vous conseille donc de démarrer le jeu directement en difficile et de pousser a fond l’exploration, qui je vous le rappelle vaut vraiment le coup.

Si l’on excepte des personnages secondaires de seconde zone, une IA perfectible un chouia et des QTE anecdotiques on peut que tomber sous le charme de ce qui est un des plus beau come-back de ces dernières années.

Mêmes si les défauts de ce jeu sont mineurs (voire anecdotiques) on peut quand même pester un peu sur la tentative du studio pour nous coller des systèmes de jeu  “à la mode” qui au final sont largement sous exploités. L’exemple le plus frappant reste le système de chasse qui frise l’inutile car au final il ne reprends pas les “codes” de ce type de feature (genre: se soigner, améliorer ca capacité d’emport, voire booster son endurance). En gros cela ne sert qu’à glaner quelques XP et quelques matériaux pour améliorer ses armes. On se demande donc en quoi dézinguer une mouette peu vous faire upgrader votre fusil d’assaut.

Mais bon, il faudrait être diaboliquement pinailleur pour s’arrêter sur ce genre de problème car l’expérience qu’apporte ce nouveau Tomb Raider est juste grisante.

 

yamatai

A survivor is born…and will last !

Si on ne peut qu’être émerveillé devant le tournant que prend cette série, on ne peut qu’espérer que Crystal Dynamics (ou un autre studio, à la vitesse ou les projets changent de main) transformera l’essai avec de nouvelles aventures inédites de la belle aventurière. Mesdames et messieurs, nous vous attendons de pied ferme.

Les Plus

  • C’est beau
  • Une histoire bien ficelée
  • Des phase de gunfight bien dosées
  • L’exploration
  • L’arc..une arme à la mode !
  • Mais, c’est le retour de Lara quoi !!

Les Moins

  • Des ennemis parfois suicidaires
  • Les phases de chasse franchement pas indispensables
  • Un poil facile
  • …je ne vois rien d’autre !

Note: 9/10

Tomb Raider est dispo sur PC, XBOX 360 et PS3

 


4 commentaires sur “[Test XBOX360] Tomb Raider”

  1. GaimeBoy dit :

    Assez d’accord avec toi : le jeu est superbe mais la rejouabilité limitée :(
    J’ai adoré en revanche la transformation de Lara en warrior assoifée de baston au piolet ^^

  2. Akira dit :

    Me concernant j’aurai quand même certaines choses à reprocher au scénario, à commencer par l’impossibilité pour une “débutante” comme Lara de survivre à autant de mort possible. La réalisation en revanche est presque sans faille :) !

  3. […] profite également pour vous conseiller la lecture du test que Monsieur_Croquette avait fait à […]

  4. […] Tomb raider au contraire de l’opus précédemment cité, est un must du jeu vidéo. Mes premiers émois vidéo-ludiques sur PC que j’ai connus, viennent principalement de Tomb Raider premier du nom. A l’époque, un jeu en 3D aussi bien modélisé que celui-ci était relativement rare. Il mélangeait action et énigmes (parfois assez difficiles). Cela a scellé le succès de ce jeu, puis de la franchise. La preuve, elle existe toujours, se porte bien, et crée toujours de jeux de grande qualité. […]

Laisser un commentaire