Juin 8 2012

PS Vita : un pas en avant, deux pas en arrière

Voilà maintenant quelques mois que la PS Vita, dernière née de Sony, est disponible et il faut se rendre à l’évidence, les ventes ne sont pas au beau fixe.

Pourtant la PS Vita est, à mon avis, relativement bien conçue malgré quelques problèmes d’ergonomie (je vous invite à revoir mes premières impressions).

Une lueur d’espoir
Par rapport aux caractéristiques de la console, le prix était plus que correct surtout si on le compare avec celui d’une tablette ou d’un smartphone.
De plus le line-up du day one était suffisamment varié pour satisfaire l’ensemble des joueurs.

Bref malgré la baisse de prix intervenu quelques semaines auparavant pour sa principale concurrente la 3DS, je m’attendais à ce qu’elle se vende très bien dès son lancement.
Avec une date de sortie quelques semaines après les fêtes de fin d’année, Sony a malheureusement raté le coche de la période vaste des achats. Pourquoi ne pas avoir fait comme au Japon (juste avant noël) ou bien attendre la rentrée de septembre ? Mauvais timing…

Je vois également deux autres explications aux faibles chiffres :
– les jeux, malgré un line-up varié on peut reprocher à la PS Vita d’avoir des portages ou des adaptations mais pas véritablement de nouvelles licences fortes.
Le seul jeu qui sortait du lot et qui exploitait bien les fonctionnalités de la console à savoir Gravity Rush a été repoussé de 6 mois pour la localisation des textes… Mauvais timing bis.

Il y a quelques jours, j’ai pu jouer à la version définitive et c’est une vraie réussite. L’univers est travaillé et le gameplay varié. Bizarrement, Sony ne semble pas trop croire en ce jeu puisqu’’il n’y a aucune pub à une semaine de son lancement (le 13 juin)…

– le prix des consoles de salon. Étant en fin de vie, nos consoles de salon coutent le même prix voir moins chère qu’une Vita avec un confort de jeu supérieur et surtout une ludothèque bien fournie.

Du coup ça doit faire réfléchir plus d’un consommateur.
Au même titre que pour Nintendo l’année dernière avec sa 3DS, nous espérions tous une baisse de prix rapide de la Vita combinée à de grosses annonces à l’E3 pour relancer les ventes

La déception de l’E3
Quelques jours avant l’E3 Sony lança, non pas une baisse de prix mais une opération de remboursement de 50€ pour tout achat d’un PS Vita entre le 1er juin et le 15 juillet. Je mise sur une véritable baisse de 50€ pour la rentrée prochaine.

Il ne manquait donc que les grosses annonces lors du salon américain. Et là, c’est le drame. Des portages PS, PS2 et j’en passe ainsi que des adaptations de PS3… Rien de très alléchant en dehors du spin-of d’assassin’s creed 3, libération avec un personnage féminin pour changer.

Le président de Sony, Shûhei Yoshida, a même avoué que la PS Vita a été en retrait lors de la conférence PlayStation.
Entre :

  • La baisse de prix temporaire,
  • Le manque de nouveautés, nouvelles licences,
  • L’’interactivité avec la PS3 peu mise en avant,
  • Le succès de la 3DS,
  • Les annonces prometteuses des titres sur tablette équipée de Tegra 3 de Nvidia

J’’en viens à me demander si quelqu’’un gère vraiment la barque Vita car la stratégie actuelle est plus que floue…


4 commentaires sur “PS Vita : un pas en avant, deux pas en arrière”

  1. Jeremy dit :

    Pareil, j’ai cette console et je m’attendais à un rebondissement via l’E3… Quant à la baisse des prix je pense aussi que pour la fin d’année il va falloir faire un geste s’ils veulent écouler leurs stock ^^ Pas assez de choix au niveau, restons positif il va bien y avoir des sorties! (enfin j’espère….)

  2. KrS dit :

    Je l’espère aussi pour Sony et surtout pour les gamers.

  3. Tom a Hook dit :

    Franchement, son surnom “PS Bida” est mérité : les ventes au Japon sont catastrophiques, moitié moins que celles… de la PSP, en ce moment même ! Qui elle-même se fait largement dépasser par la 3DS.

    Je pense qu’elle souffre du même problème que sa génitrice : pas une super lineup de jeu (portages), prix prohibitif, et là EN PLUS y’a le marché des jeux sur smartphone qui a carrément explosé. A mon avis, c’est la dernière console portable de Sony. Et si Nintendo ne revient pas sur sa décision de ne pas faire de partenariats pour des jeux sur smartphone/pad, c’est pas impossible que ça déconne aussi pour eux. D’ailleurs pourquoi nous refiler un truc comme la 3DS et son lineup pas terrible et surtout sa 3D couillée alors que la DS est une super console honteusement sous-exploitée ?

    Bon allez, j’arrête de me plaindre o:

  4. KrS dit :

    Il est encore un peu tôt pour parler de bide mais il est évident qu’elle est, pour le moment, en difficulté.

Laisser un commentaire