Mar 13 2009

Pendant ce temps, chez Nintendo…

Camikaze :: Actualité, DS, Wii

Nous avons récemment eu l’occasion de voir de nos propres yeux les produits qui feront l’actualité de Nintendo, en France, d’ici les prochaines semaines.
Petit tour d’horizon sur ce que nous réserve la firme japonaise dans la suite.

Marche avec moi !

pt00ds041

Après s’être inquiété de notre surcharge pondérale sur WII et de la fraicheur de notre encéphale sur DS, Nintendo s’attaque maintenant à un des piliers d’une bonne hygiène de vie quotidienne : la marche à pied.

Un adulte est, en effet, censé effectuer 30 minutes de marche rapide par jour (dont 10 minutes d’affilée) afin d’entretenir son corps. Mais, le Français est un gros flemmard et passe en moyenne 4h45 assis par jours. Afin de le motiver dans sa quête de 10000 pas quotidiens, Nintendo lui propose “Marche avec moi !” fournis avec ces deux témoins d’activités (en vente également à l’unité) qui calculent le nombre de pas réalisés à la minute.

Les +

+ Le transfert de données entre le témoin d’activité et la DS est quasi instantané.

+ Profils personnalisés par l’utilisation des Mii, qu’il est possible de transférer depuis la Wii ou bien de recréer sur DS avec une personnalisation un peu plus poussée (notamment avec un choix de vêtements).

+ Il est possible de créer un profil et donc un Mii pour votre… chien (si, si, c’est un + pour certains !)

+ Un témoin lumineux sur le podomètre (vert ou rouge) vous indique si vous avez atteint votre objectif quotidien ou non, évitant ainsi des allumages de console inutiles.

+ Des graphiques variés vous permettent de visualiser votre rythme de vie de manière détaillée.

+ Possibilités de se comparer aux marcheurs du monde entier grâce au Wi-Fi Nintendo.

+ Dans son ensemble, une approche assez amusante de la marche à pied.

Les –

– Seulement 4 profils au maximum

– Pas de transfert DS vers Wii pour les Mii

– Demande une réelle assiduité qui, à la longue, doit s’avérer lassante

Conclusion

Vous l’aurez compris, “Marche avec moi !” n’est pas un jeu-vidéo en soi et reste dans la lignée des programmes d’entraînements personnels que l’on nous concocte sur DS depuis un certain temps. Malgré une approche ludique très réussie et digne de Nintendo, l’intérêt pour de nombreux gamers semblera donc très limité… et on ne pourra leur en tenir rigueur.

Nouvelle Façon de Jouer ! Mario Power Tennis

nouvelle-facon-de-jouer-mario-power-tennis-wii-0931

Nous vous en avions déjà parlé ici mais cette fois ça-y-est, nous avons testé de nos mains fébriles l’adaptation de ce jeu Game Cube. Pas besoin de rentrer dans les détails concernant le contenu du jeu, il n’a pas bougé d’un poil. Cependant, la différence entre les deux versions ne se joue pas sur un simple changement : la jouabilité, qui offre une toute nouvelle perspective. Mais venons en directement au fait !

Les +

+ Possibilité de jouer comme au tennis comme sur Wii Sports ou de brancher un Nunchuk à votre Wiimote afin de diriger les déplacements de votre personnage. Le jeu gagne alors en liberté d’action et en précision.

+ Manier sa Wiimote comme une raquette est assez intuitif. La reconnaissance de mouvements très réussie apporte un réel plus aux matchs.

+ Les parties multijoueurs sont encore plus funs.

+ Les graphismes n’ont pas pris une ride.

+ Le prix semblera raisonnable pour certains…


Les –

– Le prix semblera honteux pour d’autres….

– Moins d’intérêt en solo qu’en multijoueur.

– Aucune surprise en termes de contenu, pas même un petit bonus.

– On regrette l’absence d’un mode Online.

Conclusion

Cette version “remasterisée” de Mario Power Tennis est une belle réussite. Bien que le contenu du jeu soit exactement le même, sa nouvelle prise en main le rend encore plus sympa et vraiment intéressant. Cette “Nouvelle Façon de Jouer” promet donc de belles parties, surtout en multijoueur. Un must-have sur Wii.

La DSi

dsi_10

Cette nouvelle version de la DS, beaucoup plus axée “multimédia”, sortira le 3 avril en Europe. Nintendo a beaucoup optimisé les caractéristiques de sa console portable, avec ses 2 appareils photos (un à l’intérieur, l’autre à l’extérieur), sa mémoire interne, son port SD, son lecteur de musique et son micro. De base, la DSi (à prononcer “Di-Esse-Aïe”) permet donc de prendre des photos,  les customiser et les déformer, remixer des musiques, enregistrer des voix et les retravailler… bref des petits plus assez sympathiques en complément de vrai jeux.

Mais la grande nouveauté de la DSi réside dans son système de téléchargement de logiciels via le DsiWare. Semblable au WiiWare, cette plateforme permet le téléchargement de jeux grâce à un système de points.

Les +

+ Une console plus fine que la DS Lite mais pour des écrans 17% plus grands.

+ Les deux caméras qui seront utilisées pour les futurs jeux.

+ La mémoire interne et le port cartes SD.

+ Un son de meilleure qualité.

+ Le service DSiWare permettant de télécharger des jeux sur le Net.

+ Une simple pression sur le bouton power permet de revenir à l’interface général, donc plus besoin d’éteindre sa console pour quitter un jeu ou pour revenir au menu principal comme il fallait le faire sur DS… Un détail qui a son importance.

+ Certaines fonctionnalités de l’appareil photos rappellerons cette chère “Game Boy Camera” aux plus nostalgiques.

+ Coup de cœur pour l’application FlipBook DS, que nous avons vu en version Japonaise, qui permet de réaliser de petites animations vraiment sympas… surtout si on est doué ^^

Les –

– Il n’y a plus de port pour les jeux GBA (mais on peut espérer qu’ils seront téléchargeable par la suite).

– Toujours qu’un seul écran tactile sur les deux.

– Certains jeux seront impossible à jouer en public… au risque de passer pour un fou ^^

– Le lecteur de musique ne peut lire que les fichiers AAC, donc exit les MP3.

– Aucun prix officiel communiqué pour l’instant.

– Seulement disponible en 2 couleurs à sa sortie en France (histoire de pinailler un peu…)

Conclusion

Plus qu’une simple évolution, la DSi est une réelle alternative à la DS. En effet, elle promet une approche et un style de jeu différent par rapport à sa grande sœur. Les applications qu’elle propose peuvent sembler gadget au premier abord, mais se révèlent réelement funs, diversifiées et aisement accessibles grace au DSiWare. La petite dernière de Nintendo vise donc un public un peu différent, plus “casual gamer”, mais promet tout même de nouvelles expériences de jeux et de bonnes heures de bonheur à tous ;)


3 commentaires sur “Pendant ce temps, chez Nintendo…”

  1. La Geekette dit :

    Justement je suis face à un dilemme. Je ne sais pas si je dois acheter la DS Lite (134€ près de chez moi sans jeu) ou attendre le 3 avril.
    La DSi sera aux alentours de 169€ donc plus cher, ça fait le prix d’un jeu et ce qui m’intéresse de nouveau c’est juste la boutique online et la nouveauté du bouton power. Le reste je m’en fiche un peu.
    Tu me conseillerais quoi ? Les nouveaux jeux à venir seront encore compatibles avec la Lite ?
    Merci pour ta réponse ^^

  2. YaKaMoNe dit :

    Pour avoir essayé les deux je ne vois pour l’instant pas bien l’utilité de la nouvelle DS. D’après les personnes qui nous ont présenté la bête, de nouveaux jeux vont être développés exprès pour exploiter les nouvelles fonctionnalités de la console. Y’aura aussi toute la partie boutique en ligne nintendo qui peut être intéressante. Je te conseille d’attendre un peu avant de te décider pour voir quelle lineup va être proposée dans les semaines qui suivront la sortie de la console :)

  3. Camikaze dit :

    Tout comme YaKaMoNe, je te conseillerai d’attendre un peu. Pour l’instant le choix ne semble pas évident, mais je pense que le DSiWare va vraiment se révéler intéressant à long terme. Après je dis ça, je dis rien… ^^

Laisser un commentaire