Fév 9 2010

Jeux vidéo : l’avenir de la presse papier

KrS :: Actualité

Suite au lancement du nouveau numéro du magazine Amusement en milieu de semaine dernière chez Colette, j’ai décidé de faire un point sur la presse papier dédiée à notre passion.

Je vais aller droit au but.

A mon humble avis la presse papier dans sa forme classique, à savoir news, test et reportage, est condamnée. En effet avec internet, les informations ont souvent déjà été relayées sur de nombreux sites avant la sortie en kiosque des magazines.

Cela engendre une perte d’intérêt du lectorat pour ces rédactions.
Je sais pas si vous l’avez remarqué mais  aujourd’hui, de manière générale, les rédactions font partie des mêmes groupes de presse. Il  devient donc compliqué pour eux de se démarquer les uns des autres.
Pour terminer sur un point non négligeable, le prix.

Pourquoi payer pour une information présente gratuitement et avant sur un autre média?

Personnellement j’ai longtemps été abonné à Joypad ou Joystiq en passant par Player One ou Console + mais il est vrai que depuis que les sites sont devenus pros, je ne vois plus l’intérêt de le faire, sauf en vacances faute de net.
De plus de nombreux journalistes de la première heure, travaillent désormais sur un site ou bien à la Tv afin de traiter l’information d’une manière différente.

Certains, qui ont fait le même constat que moi, se sont lancés dans le développement de magazines relayant les tests et autres news dans une petite partie,  afin de se concentrer dans une seconde partie sur des articles de fond portant sur la culture jeux vidéo, via un axe plus sociologique et de longs reportages sur les studios ou bien les thèmes traités dans les JV.

Pour ce type de magazine, nous pouvons citer IG Magazine, bimensuel d’Ankama qui a en plus la spécificité de ne pas avoir de pub.
La dernière édition est consacré, entre autre, à l’excellent Mass Effect 2 :

Amusement évoqué en début d’article est plus axé sur l’art numérique en général et met en avant les concepts émergeants et autres tendances actuelles. Contrairement à IG Magazine qui a un format type “Manga”, Amusement fait de part son format, résolument plus classe et plus mature.
Au programme de la dernière monture Heavy Rain en long en large et en travers :

Les magazines précédemment cités font l’avenir de la presse papier, il faut donc les soutenir sous peine de les voir disparaitre rapidement ce qui serait dommage vu la qualité des titres et l’implication de ces jeunes équipes.


10 commentaires sur “Jeux vidéo : l’avenir de la presse papier”

  1. Oken dit :

    IG mag est un super mag avec des articles excellents, bien documentés, de vrais petits reportages faits par de vrais connaisseurs. Il aborde aussi d’autres aspects du jeu, j’ai en tête un article sur la psychologie je crois ; et il laisse une belle place au retro gaming. Un contenu de fond pour les vrais amateurs de jeu vidéo.
    Il est un peu cher mais ça vaut vraiment le coût et le format est bien pratique :)

  2. Laroisse dit :

    J’avais acheté un des premiers, voire le premier n° d’IG. Il avait une couv magnifique sur Street Fighter qui avait attiré mon attention.
    J’ai été séduit par le contenu qui se démarquait énormément de la presse jeux vidéo à Papa.

    Comme le dit Oken, le revers de la médaille de l’absence de pub (condition nécessaire pour une rédaction libre), c’est le prix… En même temps, la qualité ça se paie !

  3. MetalSuneku dit :

    C’est dommage pour les rédacteurs mais le constat est là, les news les plus importantes arrivent plus rapidement et surtout gratuitement sur Internet, il n’y a plus aucun intérêt à juste les relayer.
    Cela dit, la presse JV n’est pas complètement morte, après tout ils peuvent se concentrer sur la rédaction d’articles plus sophistiqués et plus axés sur des chroniques.
    Par exemple les Pix’n Love réussissent bien, ils se spécialisent là où l’info n’est pas très facile d’accès pour le public large, puis il y a pas mal d’articles sympa à lire et pas courants sur le net.

  4. Zeta dit :

    La presse papier JV est condamnée si elle continue dans cette voie. A quoi ça sert de publier des news qui sont obsolètes au moment où le magazine est imprimé?
    Le seul moyen serait de lâcher le beau format magazine pour un format journal et quotidien (comme tout journal quoi!). Mais encore faut-il qu’ils en aient les moyens…

  5. Nook dit :

    Je suis globalement d’accord avec l’article. La presse papier ne vaut plus grand chose aujourd’hui. Les magazines officiels sont là histoire de faire acte de présence mais le contenu est fade, et souvent un train en retard par rapport à l’info sur le net. IG Magazine (ou encore Canard PC) a trouvé vraiment le bon axe à suivre, à savoir des articles qui sont une véritable richesse pour le joueur, un véritable “plus” de ce que l’on trouve sur le net. Le mag Background avait aussi cette particularité d’aller plus loin que la simple info en proposant un contenu plus riche et plus varié.

    En revanche, je suis pas du tout d’accord avec vous sur le prix. Pour un bimensuel avec plus de 200 pages sans pub, le prix est tout à fait raisonnable. N’oubliez pas que les ignobles Joystick et PC Jeux d’aujourd’hui sont au même prix, tout en proposant moins de contenu et en étant mensuels (et avec pub…). Je terminerai enfin sur le format du mag qui est vraiment chouette à feuilleter et à prendre en main !

  6. Roxarmy dit :

    Ig mag est vraiment très bien, le seul regret est son prix :-/

  7. Zeta dit :

    @Roxarmy: Comme l’a dit Nook c’est un bimensuel donc 8.50€ tous les 2 mois ça reste plus que raisonnable. En plus, c’est un bon pavé sans pub, intéressant et avec une couv’ cartonnée.^^

  8. Praska dit :

    Autant je te suis sur IGMag, mais un peu moins sur Amusement, surtout quand tu cites “le coté mature” , je trouve hélàs qu’ils ont un ton vraiment amateur et un peu trop “hype” , je ne suis pas contre le traitemetn tendance , j’aime ça moi là hype attitude mais certains articles sont terriblement creux, pas de passion, pas de culture et on voit qu’il ne connaisse pas tellement le monde du jeux vidéo même si on sent qu’il aime ça , et c’est peut être suffisant.

    Bref, le papier existera encore un peu, mais pas pour des tests ou des revues, ça sert à rien, plutot pour des traitemetns dossiers, encyclopédiques ou comme pour amusement un peu tendance et en dehors des sentiers.

    D’ailleurs à part ces deux là j’en lis pas !

  9. KrS dit :

    @Praska : c’est justement ce recul que j’apprécie chez Amusement.
    Ensuite au niveau du format j’aime pas le pocket d’IGMag, j’ai pas la sensation d’avoir un magazine entre les mains.

  10. Marie Amélie dit :

    Tu mets dans le mille. La presse spécialisée JV papier n’est pas la seule à souffrir.
    Et, côté Web, c’est loin d’être rose: il est encore très difficile de monétiser du contenu journalistique sur Internet. La publicité ne rapporte pas assez, les internautes ne sont pas prêts à payer pour un contenu journalistique en ligne…
    Bref, la vraie galère.

    Certains matins, je me dis que c’est quand même super-flippant de penser que personne n’est prêt à payer pour mon travail – et pourtant je bosse dans un “grand” titre de la presse nationale!

    Néanmoins, des billets comme le tien font vraiment très plaisir. C’est chouette de voir que des lecteurs sont prêts à mobiliser leur réseau pour soutenir la presse qu’ils lisent.

    Merci, monsieur Krs :-)

Laisser un commentaire