Fév 26 2010

Alan Wake : premières impressions

Des animaux empaillés, une ambiance de forêt lugubre. C’est dans cette atmosphère dérangeante que nous avons été accueillis pour la présentation d’Alan Wake.

Qui ça?
Mais si rappelez-vous, il y a 5 ans lors de la présentation de la console on nous avait parlé d’un jeu révolutionnaire. Depuis de l’eau, que dis-je des torrents ont coulés sous les ponts, et le jeu a bien changé.


Oskari Häkkinen (Head of Franchise Development) et Tim Lönnqvist (Level Designer), deux sympathiques membres de l’équipe de Remedy se sont déplacés de leur Finlande natale pour nous montrer une démo plus avancée que celle du X10.

Alan Wake ou Awake pour les intimes, est un thriller psychologique dont la mise en scène est calquée sur une série TV avec une notion d’épisodes. Ils ont poussés le vice jusqu’à mettre des séquences de résumés des épisodes précédents (“Previously on Alan Wake”), ce qui à provoqué quelques sourires dans la salle.
Il faut voir Alan Wake comme la première saison de la série et en cas de succès le jeu aura comme pour les séries Tv une seconde saison. Petit bonus, il y certaines séries qui ont des web épisodes pour faire la transition entre deux saisons, ici ces web épisodes se présenterons sous la forme d’un DLC qui n’a pas encore été développé selon les dire de l’équipe.

Un peu d’histoire
Je vais pas vous spoiler en vous racontant en détail l’histoire mais pour résumer Alan Wake est un écrivain à succès victime du syndrome de la page blanche qui part en vacances dans une petite ville des USA avec sa femme.
Sa femme disparait et il se rend compte que des éléments de ses dernières nouvelles sont en train de se réaliser…. la suite le 21 mai.
On sent clairement l’influence d’un Twin Peaks de David Lynch ou des livres de Stephen King.
Contrairement à Heavy Rain, ici pas d’embranchements différents et une seule fin au programme en revanche le jeu s’adapte à votre façon de jouer pour vous faire affronter plus ou moins de vilains.

On peut pas dire qu’Awake est un survival classique mais plutôt un jeu d’action aventure. En effet notre personnage pouvant récupérer de l’énergie automatiquement ça casse un peu l’effet de peur de mourir.
Pour l’action, vous affrontez différentes manifestations d’une force maléfique, dans la démo elles se matérialisaient principalement des sortes de zombies. Pour les combattre, votre meilleur allié sera votre lampe torche. Oui vous avez bien lu votre lampe torche. Cette dernière, surpuissante, vous aidera à repousser les vagues d’ennemis si vous concentrez le faisceau pour affaiblir et tirer avec vos armes pour achever. Attention toutefois, pour activer ce mode vous devrez veiller à toujours avoir une batterie de secours sous la main.

La belle lumière
La première chose que l’on remarque en jouant ce sont les effets de lumière et de particules extrêmement biens réalisés et surtout le rendu de la nuit qui change du noir total que nous avons habituellement.
Revers de la médaille certaines textures sont en revanche assez pauvres. Autre petit défaut, il n’y a pas de localisation des dégâts. Un tir dans la tête ou les jambes aura le même effet, malheureusement.

Pour conclure, j’ai eu un véritable coup de cœur pour le titre de Remedy et j’espère que l’intégralité du jeu sera du même calibre que cette longue démo.

PS: j’ai une mauvaise nouvelle. Le jeu initialement annoncé sur PC et Xbox 360, restera finalement une exclusivité Xbox.


4 commentaires sur “Alan Wake : premières impressions”

  1. Elbubu dit :

    Tu as de la chance dites-donc ! Je l’attends ce jeu avec une grande impatience.

  2. maspalio dit :

    pour ma part la pré co de l’édition collector est déjà faite.Merci pour ton billet !

  3. Roxarmy dit :

    Merci de compte rendu, très complet, ce jeu me donne a présent envie XD

  4. […] au tournant cette année. Cependant comme je vous l’avais indiqué lors de mon essai, ce survival semble être bien parti pour combler les fans du genre sur Xbox […]

Laisser un commentaire