Juil 28 2009

[TEST Wii] Let’s Tap

Camikaze :: Test, Wii

Après nous avoir fait secouer, smasher,  mouliner, tourner, pomper, danser ou bien encore conduire, la Wii nous offre maintenant une toute nouvelle expérience de jeu où il vous faudra… tapoter.

Oui, oui, tapoter ! En effet pour jouer à Let’s Tap, rien de plus simple : une wiimote posée sur simple boite en carton,  un minimum de sens du rythme et c’est partit !

Ce nouveau type de  gameplay est rendu possible par des gars qui sont loin d’être des amateurs en matière de jeu vidéo. En effet, ce party game proposé par Sega est une réalisation de Propre, le studio fondé par l’un des papa de Sonic, Yuji Naka.

lets-tap

Alors, pari tenu ?

Donc comme ça il faut… tapoter ?

Et bien oui, mais pas de panique, dès les premières minutes et le lancement d’un mini tutoriel de prise en main, on est rassuré : la jouabilité est précise et pas trop complexe. On pige vite le principe, la force et l’intensité du tapotement à adopter et on prend rapidement plaisir à jouer.

Tapoter d’accord, mais pour quels jeux ?

Let’s Tap se divise en 5 mini-jeux aux principes et intérêts différents : “le Marathon”, “les Blocs stables”, “Gardez le rythme”, “les Bulles spatiales” et “l’Illustrateur”.

Dans le premier jeu, “le Marathon”,  il vous faudra tapoter faiblement mais à un rythme soutenu pour faire courir votre personnage et tapoter plus fort et d’un coup sec pour sauter et éviter les divers obstacles qui se présenteront face à vous. Un jeu qui trouve évidemment tout son intérêt lorsque vous défiez vos amis.

lets-tap-marathon

“Les Blocs stables” s’apparentent à un “Jenga” virtuel : en trouvant la bonne force de tapotement, vous devrez extraire les nombreux blocs qui compose une tour, sans que celle-ci ne s’écroule. Amusant, même si ça ne détrône pas un bon vieux “Jenga” en bois.

lets-tap-bloc-039

Le principe de “Gardez le rythme” n’est pas difficile à deviner. A la manière d’un “Guitar Hero”, mais avec une boite en carton à la place de la guitare (ok, c’est tout de suite moins classe), vous devez taper en rythme sur une pop japonaise délirante. Classique mais efficace !

lets-tap-rythme

“Les Bulles spatiales” est shoot’em up rappelant R-type mais dans un univers coloré et au design pour le moins original. Pour faire évoluer votre héros dans un univers hostile,  vous devrez tapoter en continu tout en prenant soin de collecter les étoiles disséminer sur votre chemin. Vous pourrez également vous défendre face à vos agresseurs en donnant deux coups secs pour envoyer un missile.

La maniabilité original pour ce type de jeu le rend des plus plaisant, et le mode multijoueurs se révèle vite délirant… parfois même un petit peu trop.

lets-tap-bulle

Enfin “l’Illustrateur” sera plus à considérer comme un ovni que comme un jeu… Au hasard de votre tapotement, vous ferez péter de biens jolis feux d’artifices, apparaître des espèces inconnues de poissons dans une rivière, rentrer des balles dans des tubes (bof) et vous réaliserez des chefs d’œuvres à l’encre et à la peinture.

Bref sympa mais lassant au bout d’un moment. Ceci dit, vous pourrez toujours épater vos amis en soirée, surtout ceux sous l’effet d’une consommation illicite les rendant toujours plus réceptifs à ce genre de spectacles ^^

lets-tap-illustrateur

Conclusion

Vous l’aurez compris, Let’s Tap est un party game, ce qui sous entend d’avoir des amis avec qui jouer, au risque de  se lasser rapidement. Cependant à plusieurs le jeu se révèle réellement sympathique grâce à sa maniabilité originale mais réussie et son univers joyeux, voir légèrement psychédélique.

Enfin, autre atout, le prix d’une trentaine d’euros reste très abordable, surtout si vous avez la chance d’acquérir la version collector, fournie avec 2 superbes boites en carton qui feront verdir vos amis de jalousie !

Bref,  passer à côté de Let’s Tap serait vraiment dommage car, si il n’occupera pas toute une soirée, il aura le mérite d’en animer une bonne partie ;)


Un commentaire sur “[TEST Wii] Let’s Tap”

  1. Jujumemess dit :

    Merci pour ce test ! :)

Laisser un commentaire