Août 4 2019

Vintage : la mythique console Mega Drive

YaKaMoNe :: Culture geek

En 1989, avec la Mega Drive, Sega, jusqu’alors dépassée par Nintendo, frappe un grand coup. Tentons de décrypter ce succès.

Une console de jeux vidéo emblématique

Lancée par la marque Sega en 1989, la console Mega Drive “Genesis” affiche d’emblée son ambition : détrôner la Nintendo Entertainment System (NES). Plus puissante (16 BIT contre 8 BIT pour la NES), plus aérodynamique, même sa couleur noire marque une différence nette avec le gris-blanc de la NES.

Une console mythique mérite une manette atypique.

C’est ce credo dont aurait pu être affublée la console de jeu Mega Drive. Car la plus grande différence entre les deux consoles rivales se situe au niveau de la maniabilité des jeux. Outre une croix directionnelle, la manette de la Mega Drive possède non pas 2 boutons comme la NES, mais 3 boutons. Lesquels étendent considérablement le champ des possibles des joueurs.

Sega marque son temps de son empreinte. La Mega Drive révolutionne autant le jeu vidéo que Microgaming les casinos. Inventeur du premier casino en ligne, Microgaming est un logiciel très utilisé, notamment par le Casino Zodiac, dont vous pouvez trouver le lien ici. Ce casino en ligne canadien, réglementé par la Commission des jeux de Kahnawake, est apprécié des joueurs cherchant d’excellents jeux de machines à sous ou de vidéo poker. Des jeux vidéo mythiques.

Nonobstant ses possibilités techniques élevées, c’est surtout grâce à plusieurs jeux révolutionnaires que la Mega Drive marque les esprits et se vend bien. Citons l’incontournable Sonic the Hedgehog (et ses suites), hérisson bleu extrêmement rapide et concurrent à peine voilé du Mario Bros. de Nintendo (Sonic deviendra même la mascotte de Sega). N’oublions pas le révolutionnaire Flash Back, jeu à l’intrigue et au graphisme surprenants.

La liste des jeux emblématiques est longue : Castle of illusions avec Mickey Mouse, QuackShot avec Donald Duck, Street of Rage II, Mortal Kombat, Ecco the Dolphin, NBA Jam, Micro Machine, Outrun..

Lente agonie et renaissance  

Avec le temps, la Mega Drive doit faire face à la concurrence, principalement la contre-attaque de Nintendo. Le constructeur japonais sort sa Super NES.

D’une puissance égale, sa manette possède non pas 3 mais 6 boutons (dont deux sur la partie supérieure).
Si la Super NES est indéniablement réussie, le prix élevé de ses jeux vidéo permet à Sega de maintenir un nombre de ventes honorable de sa console phare, désormais vendue avec une manette 6 boutons.
Mais, pour ne pas avoir su négocier le virage technologique des 32 bits et la montée en puissance de la PlayStation de Sony, les ventes de la Mega Drive chutent.

Coup de théâtre ! Sega sort la Mega Drive Mini en juillet ! Une occasion pour les nostalgiques de se replonger dans les souvenirs et pour les plus jeunes joueurs de découvrir des jeux vintage.

Grâce à ses qualités techniques et ses jeux emblématiques, la Mega Drive a marqué les esprits. À tel point que 30 ans après sa création, Sega en sort une version rétro !


Un commentaire sur “Vintage : la mythique console Mega Drive”

  1. Camille dit :

    Dire que les arguments de vente à l’époque c’etait le nombre de boutons sur la manette… :-D
    J’espere qu’ils sont pas trop choqué par nos souris razer naga d’aujourd’hui avec assez de touche pour bind la moitié de ces sorts sur Wow xD

Laisser un commentaire