fév 23 2010

[TEST PS3] Heavy Rain

YaKaMoNe :: Test
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on Tumblr

Il y a quelques jours, je vous parlais de ma déception concernant les titres d’aujourd’hui, les trouvant majoritairement trop dark, et pour la plupart créés dans un univers peu original.

Heavy rain obéit encore à la règle du jeu dark, mais se différencie très nettement de tous les jeux que vous avez pu connaitre jusqu’ici sur vos plateformes préférées.

Oubliez tout ce que vous savez, et rentrez dans le monde très particulier d’Heavy Rain.

Si je devais résumer Heavy Rain à une personne qui n’a jamais joué à un jeu vidéo, je définirais ça comme « un livre dont vous êtes le héros » à une différence près, dans Heavy rain, il n’y a pas de GAME OVER.

La mise en bouche soporifique passée vous vous retrouvez au beau milieu d’une histoire (de quoi ?) de serial killer qui dépose un origami sur chacune de ses victimes.

Croisement de 4 histoires basées sur 4 personnages distincts, dans Heavy Rain, vous ne vous contentez pas de contrôler une seule personne.

Le système de jeu, très particulier, rebutera peut-être certain d’entre-vous. R2 pour marcher, des scènes d’actions basées sur des « quick time event » combinés, et surtout, beaucoup de dialogues.

Sachez que dans Heavy Rain, peu importe l’ordre de vos actions, ci celles-ci sont réussies ou non, vous devrez passer par des « checkpoint », sorte de passages obligés pour avancer dans l’histoire.

Dans tous les cas, chaque joueur vit son histoire. Action manquée ou réussie, ordre différent pour interroger les protagonistes, on prend part à l’action et le joueur n’est pas un simple spectateur passif d’une histoire qui se déroule sur sa télé comme un film traditionnel.

Il est difficile de parler de ce jeu sans dévoiler l’histoire et les ficèles de l’intrigue c’est la raison pour laquelle je ne m’étalerai pas plus sur ce qui fait l’attrait principal du titre.

Sachez que ce jeu vous embarque, vous happe. Heavy Rain est une expérience à faire absolument, même si l’histoire connait parfois quelques longueurs, que le déplacement du personnage n’est, il est vrai, pas toujours très fluide, tout bon gamer qui se respecte doit avoir essayé ce jeu.

Si certains se posent la question d’une convergence future entre le cinéma et le jeu vidéo, après avoir joué à Heavy rain vous n’aurez plus aucun doute :-)


11 commentaires sur “[TEST PS3] Heavy Rain”

  1. Oken dit :

    La démo m’a bien accrochée malgré le manque d’ergonomie que j’ai ressenti, peut-être trop habitué que je suis aux commandes déplacement/caméra des FPS.
    Je suis partagé entre l’envie de pousser plus loin la découverte de ce jeu, ou plutôt de cette histoire, et le refus de dépenser 70 euro pour une sorte de film interactif. C’est un peu réducteur, surtout vu la qualité de la réalisation, mais on s’éloigne trop du jeu à mon goût.

  2. YaKaMoNe dit :

    C’est un peu le talon d’Achille de ce titre. Il vaut d’être vécu sous forme d’expérience vidéo ludique mais il est clair qu’en terme de jeu pur et de gameplay, heavy rain ne satisfera pas les hardcore gamers en recherche de sensations fortes

  3. maspalio dit :

    etant conquis par Farenheit j’attends ce titre avec grande impatience , vivement demain!

  4. Oken dit :

    Je pense que je ferais avec un grand plaisir, mais quand je le trouverais en occasion.

  5. Sp!nz dit :

    Bonsoir ,

    Je viens de découvrir ton blog en naviguant sur google et je tenais à te féliciter pour le design et la qualité des articles de celui-ci ;)

    Je vois qu’on a pleins de points communs en particulier World of Warcraft , d’ailleurs j’ai un palmarès chargé sur ce jeu que je te propose de découvrir sur mon blog (trop long)

    Loin de moi l’envie de faire la promo de mon blog , je t’encourage à poursuivre sur ta lancée ;) et te propose au passage un échange de bannière car je compte bien repasser

    N’hesite pas à me contacter

    Bonne soirée ami gamer !

  6. YaKaMoNe dit :

    Salut ! Tout d’abord merci pour tes compliments ! Nous sommes content que nos efforts pour partager notre passion porte ses fruits et que nos lecteurs apprécient nos articles ! En ce qui concerne l’échange de lien, nous ne faisons pas de bannière comme tu peux le constater, mais je viens de créer une nouvelle catégorie « blogs amis » je te propose de te rajouter dans celle-ci. Contacte moi sur le mail de contact sur la droite je te répondrai dès que possible ! Merci encore ! A bientôt

  7. Oken dit :

    Encore une niouze intéressante from JV.C autour d’Heavy Rain.
    http://www.jeuxvideo.com/news/2010/00040907-le-jeu-video-est-il-l-avenir-du-cinema.htm
    Elle renvoit à l’article sur le blog de Eric Viennot.
    http://ericviennot.blogs.liberation.fr/ericviennot/2010/02/lettre-ouverte-à-trois-vénérables-cinéastes.html
    La réponse de Mathieu Kassovitz est délicieuse :D

    Tout ça va finir par me convaincre de m’acheter Heavy Rain (quand j’aurais fini mon temps dans la Bad Compagny ^____^)

  8. YaKaMoNe dit :

    J’ai vu cet échange quelque peu virulent entre toutes ces personnes « civilisées ». Tout ce qu’on peut dire c’est qu’en tout cas ce jeu prête au débat ! (et je te conseille encore une fois de l’acquérir les yeux fermés, mais je l’ai déjà dit:)) )

  9. IcingSugar dit :

    Je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à avoir eu la sensation d’un « Livre dont vous êtes le héros » en faisant ce jeu.
    Je n’ai pas été rebuté par la manipulation, mais il est vrai que certaines choses coincent.
    Pourtant, malgré ses défauts et le fait que cela commence à faire quelques jours que j’y ai joué, je suis toujours dans l’ambiance et je le conseille vivement. :)

  10. [...] PlayStation. Après l’annonce d’un nouvel accessoire et la sortie de l’excellent Heavy Rain, c’est au tour du très attendu God Of War 3 d’arriver dans nos consoles [...]

  11. [...] L’origami utilisé pour illustrer les affiches est le même que celui du jeu de David Cage : Heavy Rain. [...]

Laisser un commentaire